fbpx

3 secrets pour changer ses mauvaises habitudes

C’est le printemps, c’est le grand moment des nettoyages. Tout ceux qui ont un jardin le savent bien. Il y a du travail à faire pour éliminer les mauvaises herbes, couper les branches mortes, tailler ses rosiers, préparer la terre pour les nouvelles plantations, rendre son jardin propre, mettre les tuteurs nécessaires aux plantes qui en ont besoin et ainsi préparer le jardin pour en faire un endroit agréable à vivre.

Notre mental aurait besoin de la même préparation et du même entretien.

Pourtant, le faites vous?

Le printemps est donc une opportunité de faire la même chose pour notre mental et je vous propose aujourd’hui de travailler sur vos habitudes.

C’est l'occasion de redémarrer notre système de pensées et de laisser les habitudes négatives et commencer avec de nouvelles plus positives. Il n'est pas grave si l'habitude en question est pour votre santé – disons de manger mieux – ou de travailler plus efficacement avec ses collègues – nous pourrions dire, écouter mieux - Les étapes principales sont les mêmes.

Menu du jour

Comment avoir une bonne journée

Les 2 fils jumeaux d'un juge fêtent leurs 30 ans.

L'un d'eux est un excellent avocat.

L'autre est un vulgaire taulard qui a eu une permission exceptionnelle pour fêter son anniversaire (avec un bracelet à la cheville).

 

Un ami ose leur poser LA question que personne n'osait poser jusque là: "Comment expliquez-vous que vous en soyez arrivés là?"

 

 Bonne question! 2 frères jumeaux, éduqués de la même façon, aimés tout autant l'un que l'autre et qui finissent à des destinations aussi opposées, ça mérite effectivement réflexion...

 

 Voici la réponse du frère avocat: "J'ai eu de la chance, c'est grâce à mon père que j'en suis là"

Notre humeur a un impact important sur la qualité de notre journée et donc de notre vie. Voici 9 façons pratiques pour améliorer votre humeur. Je vous invites à les essayer pendant quelques jours avant de faire le bilan sur leur efficacité. Bien sûr si le bilan est positif vous avez le droit de les utiliser à outrance.

1 - Changez de perspective,

modifier le cadre de vos perceptions. Par exemple, un chauffard vous fais une queue de poisson en coupant devant vous et vous sentez la colère monter en-vous. Vous pourriez considérer que le conducteur a une situation d'urgence - peut-être un enfant malade - sa femme vient-elle d’accoucher ou il est pressé car ses enfants sortent de l’école dans quelques instants. [L’impression est bien différente, non?]

Sommes-nous préparés pour la crise ou préparons nous la crise?

Les dernières nouvelles tournent ces derniers jours souvent autour du même sujet, et que se soit la décision de la Banque National Suisse ou celle de la BCE, de nombreuses entreprises suisse semble tout d’un coup redouter la récession en Suisse et dans le monde.

Est-ce dû à la force du franc suisse ou à d’autre circonstance?

En voyant certaine réaction, celle par exemple de Solo Swiss, jeudi passé, qui décide de licencier une partie de son personnel en prévision du futur, alors que son carnet de commande est plein, cela m’a remis en mémoire cette histoire souvent utilisée dans les cours de marketing pour mettre en avant l’importance de la publicité.

Avez-vous déjà observé une mouche qui est restée piégée dans votre maison?

Elle cherche désespérément la liberté et vole dans tous les sens, se cogne, reste coincée derrière la fenêtre et donc reste emprisonnée.

Elle ne s'arrête pour observer que ce qu'elle fait ne fonctionne pas.

Elle ne peut même pas prendre conscience qu'il y a quelque chose de permanent entre elle et la « réussite ».

Au lieu de cela, elle continue d'essayer de passer à travers la fenêtre.. jusqu'à ce qu’elle trouve une ouverture ou qu'elle meurt.

La chose qui est intéressante est…