fbpx

Sommes-nous préparés pour la crise ou préparons nous la crise?

Les dernières nouvelles tournent ces derniers jours souvent autour du même sujet, et que se soit la décision de la Banque National Suisse ou celle de la BCE, de nombreuses entreprises suisse semble tout d’un coup redouter la récession en Suisse et dans le monde.

Est-ce dû à la force du franc suisse ou à d’autre circonstance?

En voyant certaine réaction, celle par exemple de Solo Swiss, jeudi passé, qui décide de licencier une partie de son personnel en prévision du futur, alors que son carnet de commande est plein, cela m’a remis en mémoire cette histoire souvent utilisée dans les cours de marketing pour mettre en avant l’importance de la publicité.

Une psychologue se promenait dans la salle de cours tout en enseignant la gestion du stress à un auditoire. Quand elle souleva un verre d'eau, tout le monde se dit qu'elle utiliserait une métaphore sur le verre « à moitié vide ou moitié plein ». Au lieu de cela, avec un sourire sur son visage, elle demanda: "Combien pèse ce verre d'eau?"

Les réponses criées variaient de 150g à 350g.

Notre humeur a un impact important sur la qualité de notre journée et donc de notre vie. Voici 9 façons pratiques pour améliorer votre humeur. Je vous invites à les essayer pendant quelques jours avant de faire le bilan sur leur efficacité. Bien sûr si le bilan est positif vous avez le droit de les utiliser à outrance.

1 - Changez de perspective,

modifier le cadre de vos perceptions. Par exemple, un chauffard vous fais une queue de poisson en coupant devant vous et vous sentez la colère monter en-vous. Vous pourriez considérer que le conducteur a une situation d'urgence - peut-être un enfant malade - sa femme vient-elle d’accoucher ou il est pressé car ses enfants sortent de l’école dans quelques instants. [L’impression est bien différente, non?]

Un domestique, dans l'antique Chine, laissa accidentellement tomber une goutte de thé sur le soldat qu'il servait. Confus, il s'excusa, mais le soldat était vexé : "Demain, chien, tu viendras te mesurer à moi. je te donnerai une arme et l'on verra bien si tu es aussi doué avec l'épée qu'avec le thé !"

Le domestique n'avait bien sûr aucune expérience du combat.

Nous l’avons entendu des centaines de fois: notre perception crée notre réalité. La manière dont nous voyons notre vie et ce que nous croyons (sur nous, sur la vie, sur les autres, …) sont mêlés comme d’inséparables jumeaux. La question du verre à moitié plein ou à moitié vide est une vision imagée de la manière qu’ont certaines personnes de voir leur monde. 

Nous savons que les personnes optimistes vont dire que le verre est à moitié plein alors que les pessimistes disent qu’il est à moitié vide (aparté humoristique : le gestionnaire de projet, dira que le verre est deux fois plus grand que ce qu'il doit être, le réaliste dira que le verre contient la moitié de la quantité de liquide requis pour qu'il déborde).

Bien que je sois techniquement un optimiste, la vision du réaliste m’interpelle particulièrement.

La plupart des gens éprouvent de l’anxiété à propos de l’argent et ceci d’une façon régulière.

Vais-je avoir assez d’argent? Suis-je (ou mon époux(se)) en train de trop dépenser? Vais-je avoir assez d’argent pour ma retraite?

Les désaccords sur l’argent et la façon de l’utiliser sont l’une des principales causes de divorce et le stress face à l’argent, l’un des plus grands contributeurs de maladie.

Et malgré tout cela, nous répétons nos croyances encore et encore:


« Nous ne pouvons pas nous permettre d’acheter cela »

« Cela coûte trop cher. »

« L’argent ne pousse sur les arbres. »

« l’argent ne fait pas le bonheur. »



Et ainsi de suite.