fbpx

L’adage dit: vous êtes seulement aussi bon que votre réputation.

Et questions de réputation maintenant avec internet, cela devient encore plus important que jamais.

Avec près de 3 milliards de personnes en ligne, il peut être difficile de garder une trace de tout ce qui est dit sur vous. Après tout, n'importe qui peut vous “Googler” et à tout moment cette base de données peut faire ou défaire votre réputation.

Google a créé une ère de transparence et d'authenticité. Tout ce que vous dites et faites – bon ou mauvais – est là pour rester. Cela peut ressembler à un monde futuriste apocalyptique, mais la réalité est que vous n’avez et surtout ne pouvez plus rien cacher de ce qui est sur la toile.

La confiance est essentielle à une vie heureuse et épanouie. La confiance influence sur votre leadership, sur la façon dont vous travaillez avec vos équipes et pour toutes les occasions en général. Elle influence votre façon de construire votre entreprise, et celle dont vous vivez dans vos activités familiales, votre de la vie, vos relations et vos loisirs. La liste est longue. Votre  confiance en vous affecte votre performance et qui vous êtes dans tout ce que vous faites. 

Si l'on avance avec confiance dans la direction des ses rêves et que l’on s’efforce de vivre la vie que l’on a imaginé, nous rencontrerons un succès inattendu en un rien de temps.

~ Henry David Thoreau

Êtes-vous loin de vos objectifs à cause d’un manque de confiance en vous?

Voici les 7 habitudes des personnes ayant une très grande confiance en eux, que vous pouvez pratiquer pour augmenter votre niveau de confiance et de devenir de plus à l'aise avec votre moi intérieur et avec les autres. 

Prenez et mettez une note mentale sur chacune des habitudes et donnez vous une cote. Je propose une grille de cotation de 1 à 10, 1 étant « ce n'est pas une caractéristique très forte pour moi » et 10 « c'est une caractéristique que je possède totalement. »

Un jeune couple emménage dans un nouveau quartier. Le lendemain matin, alors qu'ils mangent le petit déjeuner, la jeune femme voit sa voisine qui étend son linge à l’extérieur.

"Sa lessive n'est vraiment pas très propre ; elle ne sait pas comment laver son linge correctement. Peut-être a-t-elle besoin d’une meilleure lessive." dit-elle à son mari.

Son mari regarde, et reste silencieux. Chaque fois que sa voisine étend son linge, la jeune femme fait les mêmes remarques. Un mois plus tard, la jeune femme est surprise de voir un beau linge, tout propre sur l’étendage et dit à son mari:

"Regarde, elle a enfin appris à laver son linge correctement. Je me demande qui lui a appris cela?"

Le mari lui répond : 

Nous l’avons entendu des centaines de fois: notre perception crée notre réalité. La manière dont nous voyons notre vie et ce que nous croyons (sur nous, sur la vie, sur les autres, …) sont mêlés comme d’inséparables jumeaux. La question du verre à moitié plein ou à moitié vide est une vision imagée de la manière qu’ont certaines personnes de voir leur monde. 

Nous savons que les personnes optimistes vont dire que le verre est à moitié plein alors que les pessimistes disent qu’il est à moitié vide (aparté humoristique : le gestionnaire de projet, dira que le verre est deux fois plus grand que ce qu'il doit être, le réaliste dira que le verre contient la moitié de la quantité de liquide requis pour qu'il déborde).

Bien que je sois techniquement un optimiste, la vision du réaliste m’interpelle particulièrement.

Tout a commencé à votre naissance, avec une minuscule graine de votre « Vous » en devenir. Malheureusement, vous avez peut-être enfoui cette graine trop profondément sous la pression de vos parents, de votre entourage et de votre environnement.

Tout était simple pourtant. Il vous suffisait de pleurer très fort - sans inhibition, ni retenue - et vous étiez nourris, changés, portés et bercés. Vous obteniez tout ce que vous vouliez.

Et puis quelque chose a changé.

Un jour quelqu'un vous a dit ...

Un jour, un conférencier bien connu a débuté son séminaire en brandissant un billet de $20. Il demande alors aux participants: "Combien d’entre vous voudraient avoir ce billet de $20?"

Les mains commencent à se lever. Il a dit alors, "Je vais donner ce billet de $20 à l'un d'entre vous, mais tout d'abord, permettez-moi de faire ceci."

Il commence à froisser la billet de 20 dollars et demande alors: "qui le veut toujours...?"

Le nombre de mains levées augmente même. "Bien!"

il continue: "que se passe-t-il si je fais cela?"

Et il est jette le billet sur le sol et l’écrases avec ses chaussures sales, il le piétine. Puis il le ramasse, maintenant froissé et sale.

"Maintenant, qui veut encore ce billet?" Et les mains de rester toujours levées.

"Mes amis, nous avons tous appris une leçon très précieuse.