fbpx

Tous les jours, nous nous racontons ce que nous pourrions appeler nos histoires. Nous nous racontons ces histoires pour donner un sens à notre vie, pour justifier l’expérience que nous voulons vivre ou ressentir, et pour créer un cadre de référence pour construire nos histoires futures. 

Et si ces histoires ne nous permettent pas d’être heureux, ne sont pas utile à notre futur ?

C’est peut-être qu’elles sont incomplètes !

Beaucoup de mes clients étaient justement brisés par une de ces histoires incomplètes - et ils ont pu réaliser que (comme moi en 2007) en fait,  les souffrances qu’ils avaient subites étaient un énorme cadeau qui leur avait été fait. 

Comment ont-ils fait ?

Ras le Bol du positivisme - Comment font-ils?

La semaine passée, je vous ai écrit en parlant de l’importance d’être positif et vous ai donné quelques trucs pour le devenir un peu plus. (voir l'article) 

Et je vous entends dire (ou penser) … que vous en avez marre de lire ou d’entendre toutes ces théories sur la positivité et que surtout … cela ne marche pas pour vous.

  • Vous en avez marre de faire semblant
  • Vous en avez marre de vous battre contre cette petite voix négative qui vous rappelle sans cesse certains aspects de votre vie.
  • Vous avez continuellement des difficultés et rien n’est positif dans ce que vous vivez.
  • Vous avez essayé et êtes vraiment fatigué d’entendre ce genre de message.

Et qu’en est-il de la vraie vie, des challenges de tous les jours?

Les Robots remplacent-ils les êtres humains

Est-ce juste moi, ou sommes-nous bien à l’orée d’un grand changement de société.

Les signes sont partout:

  • Elon Musk, un des milliardaire et inventeur les plus prolifique de notre époque, a créé Neuralink, une entreprise de nanobiotechnologie qui vise à développer des composants électroniques pouvant être intégrés dans le cerveau, par exemple pour augmenter la mémoire ou piloter des terminaux, et éventuellement pour mieux marier le cerveau et l'intelligence artificielle

  • Le futurologue, professeur au MIT et actuel directeur de l'ingénierie chez Google, Ray Kurzweil, affirme que la singularité  (point ou le progrès ne serait plus l’œuvre que d’intelligences artificielles) est prévu pour 2029

  • En même temps,

Avez-vous des projets que vous n’avez pas encore commencés, ou des rêves qui sont toujours profondément enterrés. Ou peut-être n’avez-vous toujours pas écrit cette lettre qui vous permettra (peut-être) de vous réconcilier avec une personne « aimée ». 

Un des plus gros freins à notre succès est la peur !

Nous pensons à la peur comme quelque chose qui nous retient, qui nous empêche de faire quelque chose. La peur de l’avion vous empêche peut-être de voyager, la peur du vide… de faire du parapente, ou vous pensez qu’il est peut-être mieux d’éviter d’avoir peur…. mais que que passerait-il si nous pouvions voir la peur comme un outil puissant?

Qu’en serait-il si nous pouvions, si vous pouviez maitriser cet outil ? Auriez-vous une autre vie, seriez-vous enfin le maitre, enfin capable de transmuter la peur du rejet, la peur du ridicule, la peur de l’échec et bien d’autre.

La peur est généralement pour nous comme

L’autre jour, je lisais un article sur une personne qui finalement avait réussi à arrêter de fumer.

Il avait essayé de nombreuses fois et de nombreuses techniques, sans succès. (se retrouvant à rallumer une cigarette après quelques jours.)

Donc comment a-t-il finalement réussi à quitter?

En fait il arrêta en décidant de NE PAS arrêter de fumer.

Hein!?

Laissez moi vous expliquer.

J’ai passé mon dimanche avec JTFoxx, le coach financier n°1 dans le monde et comme Pr. Nalini Ambady, professeure en psychologie à l’Université Tufts de Boston, qui a dédié sa vie et était fascinée par cette question, il est convaincu que non seulement c’est possible mais qu’en plus c’est une des compétences indispensable pour avoir du succès dans ses relations et donc dans son entreprise.

Le Pr. Ambady, avec ses collègues, a mis en place une expérience pour étudier si les premières impressions pouvaient être exactes. 

Elle a filmé pendant un semestre complet, 13 enseignants qui donnaient un cours à leur classes. A la fin du semestre, elle a récolté l’évaluation des enseignants faites par les élèves.

Plus tard, elle fit un montage, de clip de deux secondes, sans le son, et les montra à des étudiants qui ne connaissaient pas ces professeurs. Elle demanda aux étudiants de faire une évaluation en incluant des critères tels que la « compétence générale ».

Les résultats de cette étude furent stupéfiants.

Retrouvez-nous sur les Réseaux

Nos dernières articles

Inscrivez-vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour obtenir des conseils de réussite dans votre boîte de réception.