Nous l’avons entendu des centaines de fois: notre perception crée notre réalité. La manière dont nous voyons notre vie et ce que nous croyons (sur nous, sur la vie, sur les autres, …) sont mêlés comme d’inséparables jumeaux. La question du verre à moitié plein ou à moitié vide est une vision imagée de la manière qu’ont certaines personnes de voir leur monde. 

Nous savons que les personnes optimistes vont dire que le verre est à moitié plein alors que les pessimistes disent qu’il est à moitié vide (aparté humoristique : le gestionnaire de projet, dira que le verre est deux fois plus grand que ce qu'il doit être, le réaliste dira que le verre contient la moitié de la quantité de liquide requis pour qu'il déborde).

Bien que je sois techniquement un optimiste, la vision du réaliste m’interpelle particulièrement.

 

Suite à l’article,  Comment garder vos participants éveillés, voici quelques techniques supplémentaires pour égayer vos formations et les rendre plus vivantes.

(Pour ceux qui le veulent, le concours de correction est toujours actuel avec pour l’instant une personne en tête avec 19 fautes trouvées) 

Dans mes deux articles précédant, vous avez découvert certaines techniques pour garder votre auditoire éveillé. Aujourd’hui nous allons continuer à développer sur ce concept et je vous propose donc des techniques supplémentaire que vous pouvez pratiquer dans vos formations et lors de vos présentations.

Applications pratiques

Chaque fois que vous pouvez apporter la possibilité pour les participants d'interagir et de travailler en vue de résoudre les problèmes du monde réel

Arriver à la racine du problème de la performance d'un employé peut être difficile. Ce que le cadre peut décrire comme un problème de formation pourrait bien être, en fait un problème de motivation que la formation ne résoudra pas et mettre en place une activité de groupe genre "Team building" ne résoudra sûrement pas le problème de la mauvaise pomme (est-ce vraiment une mauvaise pomme?) engagée à rejoindre l'équipe.

Les formateurs dans leur désir d'aider et d’être à l’écoute de leur client, sont souvent coupables de tomber dans le rôle du « serveur » (de restaurant), et de prendre simplement la commande: « Oui, monsieur le manager! Vous voulez un peu de compétences en communication avec à côté de la gestion du stress! » « Et pour vous, se serra plutôt en principal, du leadership et comme accompagnement un peu d’intelligence émotionnelle… »

Et ceci même si nous savons pertinemment que le programme ne pourra pas aider à résoudre le problème initial.

En tant que formateur, il est essentiel de se rappeler que nous sommes ici pour aider les cadres à résoudre un problème de performance, et non d’offrir un atelier qui ne répond pas aux vrais problèmes. 

Voici un outil pratique qui pourra réellement vous aider à prendre conscience de ce dont votre client à besoin.

Les directions voient souvent la formation comme une «solution rapide», même si elle n’est pas indiquée et ne sera pas efficace.

 

Suite à l’article du début de semaine,  Comment garder vos participants éveillés, voici quelques techniques supplémentaires pour égayer vos formations et les rendre plus vivantes.

(Pour ceux qui le veulent, le concours de correction est toujours actuel avec pour l’instant une personne en tête avec 19 fautes trouvées) 

Apprentissage par l’action - Amener les participants à ce mettre en mouvement, à participer.

Toute technique qui engage activement l'esprit de vos participants ou les impliquent physiquement peut conduire à une augmentation de l'apprentissage. Qu'ils participent individuellement ou en petits groupes, les apprenants peuvent réfléchir à comment modifier les processus existants ou des pratiques, des systèmes, des idées ou des techniques afin de développer de nouvelles variations tout simplement en étant engagés dans l'apprentissage.

Avez-vous des fois de la difficulté à vous lever le matin, à sortir de votre lit car votre motivation est au plus bas?

Oui, nous avons tous des moments pénibles dans notre vie et c’est alors difficile de trouver la motivation nécessaire.

Il y a deux semaines, j’ai donné, avec mon équipe, une formation que j'apprécie particulièrement: Les Secrets de la Confiance Absolue, et nous avons travaillé avec les participants sur un geste, un ancrage qu’ils ont créé et ont pu utiliser pour réussir l’exercice final. (J’utilise une marche sur le feu pour vraiment leur permettre de voir à quel point leur confiance peut être totale, quand ils le désirent.) Et à la fin de la journée, je leur recommande d’utiliser ce geste, chaque jour!

Pourquoi pensez-vous que je leur conseille cela?

Depuis un certain temps, j’écris des articles sur les différents enseignements que j’ai reçus ou suivis. J’ai en effet découvert que je pouvais aider les gens en partageant ce savoir. Des fois cette aide est immédiate, d’autre fois elle va prendre plus de temps à faire son effets, mais effets il y a toujours.

A force de partager, j’ai aussi remarqué que bon nombre de personnes ne savent pas vraiment comment je peux les aider. En effet, le savoir est une chose importante, mais seul l’application de celui démontre le vrai savoir. C’est aujourd’hui devenu mon métier, aider les gens à appliquer ce qu’ils savent ou viennent d’apprendre. Par exemple, nous savons tous comment perdre du poids (manger moins, faire de l’exercice, manger mieux, éviter le sucre,…) et malgré ce savoir de nombreuses personnes vivent en surpoids.

Donc même si je ne suis pas expert en nutrition, (en fait je le suis, étant l’apprenti d’un des plus grand expert actuel dans le domaine - mais ce n’est pas le sujet de l’article) je peux aujourd’hui aider les personnes en surpoids à éliminer ce surplus de leur vie.

En effet, comme le système opérateur de l’ordinateur, votre cerveau est un miracle d’efficacité. Une chose qu’il fait étonnamment bien consiste à prendre des modèles répétés et de les transformer en habitudes et en réactions automatiques.