Un enfant va voir son grand-père considéré comme le sage du village et lui demande "qu'est-ce qu'un Homme?"

Alors son grand-père l'emmène en voyage à travers ses mots, lui parle des immensités des steppes, des loups qu'on y trouve. Il lui raconte le loup noir, sombre, solitaire, hargneux et menaçant, qui hurle la nuit, se cache, se bat avec les uns et dévore les autres, terrifie, domine par la peur et tue.

Il lui raconte aussi le loup blanc, nomade, lumineux, solidaire et rieur, qui joue dans la neige, se montre au soleil, protège les siens et soutient les autres, attentif, généreux et confiant.

Puis il lui dit : "Tu vois, l'Homme a ces deux loups en lui. Chacun de nous abrite en lui un loup noir et un loup blanc qui ne cessent de s'affronter."

L'enfant réfléchit et lui demande : " et c'est lequel qui va gagner ?"

Alors, le vieil Indien Cherokee lui répond doucement : "Celui qui gagne, ...... c'est celui que tu nourris."

 

Bonjour,

Vous avez quelque chose que vous voulez modifier ou réaliser dans votre vie, pour la nouvelle année?

Peut-être que vous aimeriez...

=> démarrer une entreprise

=> trouver l'amour idéal

=> obtenir une nouvelle carrière (ou une promotion)

=> perdre du poids

=> obtenir un meilleur comportement de vos enfants

=> ou autre chose

Peu importe ce que vous souhaitez modifier ou réaliser dans cette nouvelle année, les secrets de la réussite sont toujours les mêmes...

Voici 5 réactions positives face au non:

Restez curieux!

Au lieu d'aller sur la défensive, commencez à poser des questions – pourquoi est-ce que la réponse est négative? Vous pouvez sûrement découvrir quelque chose qui vous aidera à aider la personne à changer d'avis.

Pensez: "pas maintenant", au lieu de "non"

Vérifiez dans quelques jours, semaines ou mois plus tard, selon ce qui est logique pour la situation. Un "non" à un moment donné ne veut pas obligatoirement dire "non" pour toujours. Ne supposez donc pas que vous ne pourrez pas un jour obtenir un "oui".

Réfléchissez à quoi ils peuvent dire oui à:

Peut-être que votre demande ou proposition est trop grande (ou l'offre est trop petite). C'est peut-être trop tôt (ou trop tard). Ne cherchez pas uniquement à les faire changer d'avis. Faites preuve de créativité sur ce que vous demandez ou proposez et cherchez à affiner votre proposition pour voir si vous pouvez améliorer celle-ci.

  J’enseigne des technique et des méthodes de développement personnel depuis quelques années déjà et je vois régulièrement des personnes venir vers moi exigeant des résultats, mais qui se contentent d’attendre comme si les choses allaient arriver comme par magie. Elles veulent des résultats et leur attitude démontre d’avance qu’elles n’en auront de toute façon aucun, parce que secrètement elles sont sûres que ça ne marchera pas.

  Si la certitude aveugle d’avoir un résultat est une attitude complètement naïve, la certitude que ça ne marchera pas, elle, est complètement stupide.

  Parce que si vous êtes si sûr que ça ne marchera pas, pourquoi entreprendre quoi que ce soit ? Vous n’avez même pas à vous préoccuper du résultat, ni de vous créer des soucis et des challenges avec cela. Oubliez tout cela et ça ira très bien.

Voulez-vous vraiment des résultats ?

L'Iceberg

Dans la vie nous avons des buts et des objectifs, mais souvent il nous arrive de prendre beaucoup plus de temps que nécessaire pour les atteindre, ou encore pire, nous ne les atteignons jamais.

Pourquoi?

Et oui, notre subconscient peut nous freiner ou nous empêcher d'avancer. Dans cette partie submergée de notre iceberg mentale, nous retrouvons les éléments suivant:

Nos peurs

Nos peurs peut-être connues ou non vont être notre premier frein. Elle nous empêcherons principalement de faire le premier pas ou même de continuer sur notre lancée. Et si je n'était pas capable, et si je réussissais.....

La peur peut détruire notre psychologie et nous immobiliser devant l’action. Nous avons tous connu la peur à un moment ou à un autre : la peur du rejet, de l’échec, de la réussite,

(c.-à-d.. comment vais-je gérer la pression et rester à un haut niveau ?), la peur d’être aimé ou de ne plus l’être, la peur de la solitude ou de l’inconnu. En réalité, nous ressentons tous l’une ou l’autre combinaison de ces peurs tout au long de notre vie. La peur est bien ancrée chez tout être humain – rien de ce que vous ferez maintenant ou plus tard ne la détruira. Le secret est de savoir comment maîtriser la peur et de ne plus en être victime !

Un proverbe chinois dit: Le meilleur moment pour planter un arbre c'était il y a 20 ans, le deuxième meilleur moment c'est maintenant.

Souvent nous remettons au lendemain les décisions importantes: par peur de l'erreur, du jugement des autres ou pour toutes autres raisons que nous pensons valables. Les décisions importantes de notre vie sont toujours accompagnées de risques. Il faut donc savoir aller de l’avant en dépit de la peur. Chaque fois que nous optons pour la sécurité, nous nous éloignons un peu plus de la personne que nous voulons réellement devenir. Par crainte du rejet ou de l’échec, nous mourrons seuls avec nos projets, nos rêves et notre histoire. Plus on se rapproche de la fin de sa vie, plus on regrette ce que l’on n’a pas fait, les rêves que l’on n’a pas réalisé. Le plus grand regret est d’opter pour la sécurité et de ne pas avoir fait d’erreurs. Faire des erreurs c’est apprendre.