Le verre d'eau (bis)

La réponse à une question peut varier considérablement suivant le point de vue que l'on peut avoir. Voici différentes perceptions par différents types de personne face à un verre d'eau...

Où vous situez-vous?

  •     L'optimiste dit que le verre est à moitié plein.
  •     Le pessimiste, dit que le verre est à moitié vide.
  •     Le gestionnaire de projet, dit que le verre est deux fois plus grand que ce qu'il doit être.
  •     Le réaliste dit que le verre contient la moitié de la quantité de liquide requis pour qu'il déborde.
  •     Le fanatique pense que le verre est complètement rempli, même si il ne l'est pas.
  •     L'entrepreneur voit le verre comme sous-évalué de la moitié de son potentiel.
  •     L'informaticien dit que l'année prochaine la capacité du verre sera doublée et coutera la moitié, tandis qu'il vous coûtera le double pour qu'il puisse vous donner une réponse.
  •     Le cynique se demande qui a bu l'autre moitié.
  •     Le maître d'école dit que ce n'est pas important de savoir si le verre est à moitié vide ou à moitié plein, l'important c'est de savoir si il y a quelque chose dans le verre.
  •     Dans tout les cas, la question n'est pas réellement sur le verre qui est à moitié plein ou à moitié vide, il s'agit de savoir qui paie pour la prochaine tournée.
  •     Le formateur professionnel ne se soucie pas si le verre est à moitié plein ou à moitié vide, il sait juste que ce début de discussion lui donnera dix minutes pour comprendre pourquoi sa présentation PowerPoint ne fonctionne pas.
  •     Le vrai pessimiste a peur que la moitié restante s'évapore avant  le lendemain matin.
  •     L'ingénieur dit que le verre est surdimensionné pour la quantité d'eau.
  •     Le programmeur informatique dit que le verre est plein-vide.
  •     La mère fatiguée d'un enfant de cinq ans posant avec persistance cette question répond: "chérie c'est tout ce que tu veux qu'il soit, laisse juste maman profité de cinq minutes de calme et de tranquillité.
  •     Le consultant dit qu'il va examiner la question, analyser les donnés et élaborer une stratégie pour pouvoir formuler une réponse. Ceci pour un tarif horaire de...
  •     Le fauteur de troubles inquisiteur veut savoir dans tout les cas ce qui est dans le verre et ce qui devrait y être et il en veut la partie manquante.
  •     Le bricoleur du dimanche voit le verre sale, le lave et le sèche, puis le met de suite dans un armoire en chêne personnalisé, armoire qu'il a construit lui-même à l'aide de ses outils et des ses main.
  •     Le bouddhiste dit ne vous inquiétez pas, n'oubliez pas le verre est déjà cassé.
  •     Le logicien dit que lorsque le verre est en cours de remplissage alors il est moitié plein ; lorsqu'il est en train d'être vidé alors il est à moitié vide ; que quand on ne connaît pas son statut en ce qui concerne être en cours de remplissage ou d'être vidé alors le verre, son état ou plutôt la définition de son contenu actuel dépend de la frontière entre le liquide et le gaz qui si elle ne se situe pas exactement à mi-chemin entre l'intérieur du verre pris depuis le bas et le haut de celui-ci, en supposant que le verre a des côtés parallèles et repose sur une surface plane, et où si cette frontière liquide/gaz se situe à plus du mi-chemin entre le haut du verre, le verre est alors plus plein que vide et à fortiori si cette frontière se situe à l'inverse, à moins du mi-chemin entre le haut et le bas du verre alors il est plus vide que plein.
  •     Le scientifique fais une supposition basée sur un repère visuel qui est inexacte, donc marque le verre au bas du ménisque du contenu, verser le contenu dans un verre plus grand ; remplie le verre vide de contenu frais jusqu'au repère; ajoute le contenu original dans le verre. Et si le contenu combiné déborde, le verre était à moitié plein ; Si il n'atteint pas le haut, le verre était plus qu'à moitié vide; Si le contenu ni ne déborde et n'échoue à atteindre le sommet alors le verre était soit à moitié plein, soit à moitié vide. Maintenant, quelle était la question initiale?
  •     Le néerlandais suggère des payer pour le verre et partager le contenu. Vous indique alors qu'il prendra la moitié inférieure.
  •     Le coach de vie sait que le verre passe du plein au vide selon les circonstances et rappelle au buveur qu'il peut toujours remplir le verre quand il le souhaite.
  •     Le grammairien dit bien que les termes à moitié plein et à moitié vide soient familièrement acceptables, le verre ne peut être techniquement ni plein et vide, car se sont des états absolus et ils sont donc non susceptibles d'être réduit de moitié ou modifié d'aucune façon.
  •     L'auditeur vérifie d'abord si la moitié vide est matérielle et puis conçoit les procédures de vérification afin d'obtenir des éléments de preuve suffisants pour conclure que le verre est en effet vide.
  •     Le garçon de service va se dépêcher pour remplacer le verre avec un plein. Pour lui, il n'y a aucun doute : le verre était vide quand il l'a enlevé; il est plein dans l'addition finale qu'il vous apporte.
  •     Le magicien vous montrera le verre avec la moitié pleine en haut.
  •     Le physicien dit que le verre n'est pas vide du tout – il est moitié rempli d'eau et demi-rempli d'air – donc pleinement rempli dans l'ensemble!
  •     Le musicien affirme qu'il n'est pas impressionné et surtout pas reconnaissant à ce que le promoteur du concert n'ai pas fourni plus d'alcool.
  •     L'organisation inefficace pourrait discuter de la question lors de la réunion du Conseil d'administration, convoquer un Comité pour étudier le problème et assigner des tâches pour une analyse des causes profondes, habituellement sans une explication complète du problème à ceux affectés aux tâches. Les administrateurs considéreront le problème être au-dessus de la classe salariale de ceux à qui il assigne ces tâches d'analyse et qui sont la racine dudit problème.
Plus générationnelle :
  •     L'élève adolescent dit que le verre est juste un autre sale tour joué par l'enseignant pour prouver que les étudiants sont stupides.
Et plus étrangement :
  •     L'excentrique éternellement optimiste dirait, le verre déborde systématiquement (ou est-ce le névrosé?...)
  •     Le chien peut juste se demander : peut il manger le verre ou est-ce que vous allez le lancer pour qu'il vous le ramène.
  •     Le chat peut se demander pourquoi le verre est seulement à moitié plein (ou vide)... c'est un truc… du aux poisons peut-être...
  •     La personne qui n'est plus pris au piège dans la matrice dit: « Il n'y a pas de verre... »
Plus scientifiquement :
  •     Le chercheur dit que suite à l'observation initiale il est important de tester une hypothèse de travail pour poursuivre les recherches sur : "le verre est moitié plein et à moitié vide", et que de toutes façons ces conclusions justifient une recherche plus approfondi avec un échantillon plus représentatif des verres et de contenu, qui peut ou peut ne pas être liquide.
  •     Le théoricien algébrique d'équations simultanées dit que si le verre est aussi à moitié plein et à moitié vide, puis moitié plein = à moitié vide ; donc ½ x F = ½ x E ; C'est pourquoi (en multipliant les deux côtés de l'équation par 2), nous montrons que F = E ; c'est-à-dire plein équivaut à vide !
  •     L'analyste d'efficacité dit que le verre fonctionne sensiblement au-dessous de son niveau d'optimisation, étant toujours exactement 50 % sous-utilisées au cours de la période d'évaluation, correspondant à un des ressources sur évalué pour satisfaire la demande soit précisément 200 % au-dessus des capacités requises en termes de volume, sans compter sur les possibles tendances saisonnières et les rétrécissements potentiel, et que si la situation continue dans ce sens il y a des opportunités théoriques d'épargne ou d'expansion.
  •     La femme au foyer « parfaite » des années 1950 ne laisserait pas le verre assis là assez longtemps pour laisser à quiconque la possibilité d'examiner la question, mais le ramassera, le lavera, séchera pour qu'il soir d'une brillance étincelante et ainsi remettre le verre dans l'armoire en un tournemain. Pas à moitié plein ou à moitié vide dans son monde... juste un verre rangé ou un en désordre.
  •     Le troublé obsessionnel compulsif reporte la question jusqu'à ce que le niveau soit relevé, encore une fois et encore et encore...
  •     Le phobique dit beurk, quelqu'un a bu la moitié et a laissé ses germes sur le verre.
  •     Le psychiatre voudrait vous demander, « est-ce que le verre à moitié-vide/moitié plein est vraiment important ? Je veux dire... vraiment ? Pensez-y. Si fait, nous n'allons pas y penser. Mettons cette question de côté pendant quelques instants et parlez moi de ce qui vous tracasse vraiment.."
  •     Le vendeur saura vous convaincre que même si le verre est à moitié plein/vide vous obtiendrez plus pour votre argent par rapport à l'achat d'un grand verre. Le grand verre est moins cher en raison des économies production de produire une version standard commune et en grandes quantités, tandis que le demi-verre plein/vide plus cher représente une valeur beaucoup plus intéressante parce que c'est un produit plus exclusif, de meilleure qualité, très difficile à trouver et très recherché.
  •     L'agent du service client sera d'accord avec vous sur le fait que le verre est à moitié plein/vide, et que l'entreprise fera tout ce qui est en son pouvoir pour remplir le verre sans aucun coût supplémentaire. Cependant, après une enquête approfondie, vous serez informé que vous avez reçu par erreur un demi-verre plein/vide étant donné que vous avez payé seulement pour un trimestre. Vous avez donc reçu un demi-verre de plein/vide au prix d'un verre vide quart-plein/trois-quarts. Vous devriez vous considérer comme très chanceux, et qu'une plainte peut vous entraîner à avoir à retourner la moitié plein/vide du verre à vos propres frais, sans aucune garantie de remboursement.
  •     Le co-dépendant se précipite pour remplir votre verre, mais tellement que le contenu ne peut que déborder quand vous le prenez et vous vous fâchez. Parce que quand vous vous énervez...
  •     (Suggestions bienvenues pour celui-ci) dit que ce n’est pas mon verre, le mien était plus grand.
  •     Le Taoïste voit que le verre est à la fois à moitié plein et à moitié vide, qu'aucune des ne pourrait exister sans l'autre, nécessitant un point d'équilibre afin de maintenir l'équilibre dans l'univers, et par conséquent, que ce sont simplement deux miroirs, images du même concept réaliste, donc dans la pureté de la vérité absolue, le verre n'est ni moitié plein ou à moitié vide, le verre est tout simplement.

Dans tous les cas, nous pouvons et avons tous une perception différente de ce que nous prenons pour la réalité. C'est ce qui fait que face à une situation nous aurons des réactions différentes. Ces réactions dépendrons des filtres de perceptions que nous avons mis en place et qui se sont crées tout au long de notre vie. Bien souvent notre mental anticipera les multiples possibilités selon ces filtres en se référant à nos expériences passées et nous donnera immédiatement l'image et les sensations y correspondantes. Pour cette raison, nous aurons plus ou moins confiance dans la réussite de ce que nous recherchons.

Que pourrions-nous faire si nous avions les outils nous permettant de rendre moins important le rôle de ces filtres de perception et que nous puissions, selon notre désir avancer plus vite dans les directions choisi. Je vous invite à le découvrir en imaginant que vous vous posiez les questions suivantes:

 

Quelle serait la perception de cette situation par une personne (imaginaire ou pas) que vous admirez, que vous pourriez utiliser comme modèle?

  • Comment puis-je avoir la même perception qu'elle?
  • Comment cette personne agirait-elle maintenant?

 

En vous posant les bonnes questions, vous pouvez améliorer considérablement la qualité de votre vie.

 

Ce qui se passe dans ma vie n’a rien à voir avec ce que je vis. C’est ce que je pense qui le défini!


E-mail