fbpx

Un remède efficace contre la procrastination

Nous le faisons tous (moi le premier): notre intention première est d’aller au fitness, d’apprendre une langue, de commencer à écrire quelque chose… mais après, nous, malgré la bonne intention, procrastinons.
 
Il n’y a pas une personne sur cette planète qui est immunisée contre l’habitude de procrastination.
 
Comment pouvons nous vaincre cette habitude? juste comme un athlète de haut niveau, ou un joueur d’échec de classe mondiale: un entrainement quotidien.
 
Le problème, bien sûr, est que nous sommes fortement susceptibles de remettre à un autre jour certain de ces entrainements.
 
Un des seuls moyen d’éviter ce comportement est:
  1.  de trouver de la motivation, et
  2. de commencer de la façon la plus facile que possible
Rendez ceci si facile pour qu’il vous soit impossible de dire non, et, trouvez une façon pour que cela soit inconcevable pour vous de dire non.
 

Voici comment:

 
Engagez-vous à faire des séances quotidiennes de formation de 5 à 10 minutes, des séances de formations contre la procrastination. Dites à un de vos amis que vous allez lui donner CHF 100.- (ou peut-être faire quelque chose d’embarrassant) si vous rater un seul jour.
 
Programmer une alarme, un aide-mémoire, dès le début de la journée, quand généralement vous commencez votre travail ou vos études. Lorsque vous allumez votre ordinateur par exemple, une note à côté de votre ordinateur peut être une bonne idée.
 
Voilà ce qu’il faut faire: choisissez une tâche que vous avez remise de nombreuses fois au lendemain. Faites table rase de tout le reste et faites cette tâche pour 5 à 10 minutes. C’est tout. Vous pouvez vous arrêter après.
 
Petite remarque: Quand vous avez envie de changer de besogne, de faire quelque chose de plus  facile ou de plus confortable. Faites une pause! Regardez, observez cette envie et laissez là aller. Et RETOURNEZ à la tâche. ne vous laissez pas changez, restez focalisé.
 
C’est tout. Faites cela pour une semaine, puis augmentez le temps imparti à cet entrainement à 10 - 15 minutes et continuez pendant deux semaines. Et pour la quatrième semaine, augmentez à 20 minutes par jour. Vous serez un expert après un mois d’entrainement.
 
Et si vous avez besoin d’aide pour changer vos habitudes, contactez moi.
 
Vous pouvez aussi laissez un commentaire ci-dessous et vous engager à changer une de vos habitudes ce mois-ci. En vous engageant envers les autres lecteurs, vous augmenterez vos chances d'avancer.
 

Tout cela semble facile à dire, pourtant il peut être plus difficile de se débarrasser de la procrastination.

En effet la plupart des gens qui essaient d'arrêter la procrastination suivent une stratégie similaire à celle que je viens de vous proposer qui mélange Informations + Motivation = Changement (I+M = C).

Le raisonnement est que si vous savez quoi faire et comment le faire, et si vous êtes motivé (positivement ou négativement), vous ferez ce que vous devez faire pour prendre les mesures nécessaires. Malheureusement, la formule I + M = C ne fonctionne pas vraiment bien pour éliminer la procrastination ou pour provoquer un changement, peu importe de quel type. Si cette formule fonctionnait parfaitement bien, tout le monde porterait sa ceintures de sécurité, mais en fait il y a beaucoup de gens qui ne le font pas. Tout le monde garderait ses résolutions du nouvel an, au lieu de les abandonner après quelques semaines. Les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires auraient toutes adoptées une alimentation saine, mais, encore une fois, la plupart des gens ne le font pas. Les programmes de formation du personnel seraient efficaces pour modifier le comportement au travail, mais la plupart ne le sont pas.

Ce système I + M = C n'est pas un système représentant ce qui motive nos comportements. I + M = C ne peut pas débarrasser les gens de la procrastination parce qu'il ne traite pas les véritables causes de celle-ci.

Qu’est-ce qui cause la procrastination ?

Ce sont nos croyances!
Les croyances ne sont rien de plus que des idées que nous avons sur la réalité et dont nous sommes convaincus sont « la vérité ». Elles sont, pour nous, des affirmations précises sur la réalité. Et parce que les gens sont guidés dans leur vie par ce qu'ils pensent être la « réalité », nos croyances ont sur nous le même effet et moulent nos comportements, nos émotions et nos attitudes.

Ce qui est exigé pour tout changement important n'est pas de savoir plus, de connaitre encore plus de chose, mais d’abord d'apprendre a désapprendre. En d'autres termes, vous devez d'abord désapprendre ce que vous pensez être vrai et qui est comme un obstacle au changement.

J'ai demandé à certain de mes clients quelles pensées ils avaient quand ils étaient juste sur le point de faire ce qu'ils savaient, qu'ils devaient faire juste avant qu’ils le mettent de côté et fassent quelque chose d'autre à la place. C'est une des meilleures façons d'identifier les croyances qui posent des problèmes spécifiques et donc vous empêchent d’atteindre votre but.

J’ai récolté les trois croyances suivantes.

  1. Ce que je fais n’est peut être pas assez bon.
  2. Les gens pourraient mal juger mon travail/ ce que je fais
  3. Je me sens mal à l'aise quand je pense à commencer ce projet.

Remarquez-vous que ces pensées les empêchaient d'agir? Que la plupart des gens avec ces pensées et vivant ce genre d’émotions seraient probablement en train de tergiverser, surtout face à des projets importants ?

Mais d'où ces pensées viennent-elles ?

En approfondissant, j’ai pu récolter un certain nombre de croyances qui causent ce genre de pensées et d’émotions.

  1. Je ne suis pas assez bien.
  2. Je n’y arriverais pas.
  3. Ce qui me fait me sentir bien est d'avoir d’autres personnes qui pensent du bien de moi.
  4. Je suis trop vieux/trop jeunes
  5. Les erreurs sont mauvaises.
  6. ...

Et la liste est longue. Ces croyances (et plusieurs autres) conduisent à des pensées et des sentiments qui provoquent la procrastination. Après avoir éliminé ce genre de croyances limitantes vous verrez que vous ferrez bien plus facilement les pas vous menant au succès.

Ce sont les croyances et conditionnements qui causent les hésitations de la plupart des gens.

Voici une liste d'autres croyances et conditionnements que peut-être vous utilisez habituellement pour temporiser et mettre en pause votre succès.

  1. Les erreurs et l'échec sont mauvais.
  2. Je ne suis pas assez bon.
  3. Le changement est difficile.
  4. Ce que je fais n’est jamais assez bien.
  5. Je ne suis pas capable. Je ne suis pas compétent.
  6. Si je fais une erreur ou échec, je vais être rejetée.
  7. Je suis un échec.
  8. Je suis stupide.
  9. Je ne suis pas digne.
  10. Je suis impuissant.

Donc que devez-vous faire pour éliminer vos croyances limitantes?

Cela sera peut-être le sujet de mon prochain billet ou peut-être que vous voulez partager avec les autres lecteurs ce que vous avez utilisé par le passé. Pour ceux qui veulent travailler sur leurs croyances, vous pouvez aussi me contacter ou contacter un de mes collègues. 


J'espère que vous avez apprécié la lecture de ce billet. Dans l'affirmative, pensez à cliquer sur « Like » et à le partager avec d'autres qui peuvent le juger utile.

J'apprécierais aussi que vous preniez une minute pour commenter cet article. C'est le meilleur encouragement pour moi de continuer à écrire et de partager les connaissances que j'ai cumulées ces dernières années.

 

 

 

E-mail