Dans mon dernier article 8 choses qui aident à rendre votre message Mémorisable et Permanent! , vous avez appris (ou réappris) certain principe de fonctionnement de notre mémoire et de notre façon d’apprendre et j’ai partagé avec vous 8 manières de rendre votre message facilement mémorable. Aujourd’hui je veux vous plonger dans les domaines de la créativité et voir avec vous les procédés pour rendre vos présentations, vos formations engageantes et plus amusantes.

Pour avoir plus d’engagement de la part de vos participants et pour rendre vos formations plus égayante, votre matériel et vos instructions doivent être données d’une façon amusante, utile, pertinente et permettant un enrichissement des participants. En bref, vous vous devez d’être créatif et promouvoir la créativité par votre matériel de formation.

Pour améliorer votre créativité, et pour amener les participants à sortir des sentiers battus, pour leur permettre de remettre en cause leurs certitudes et innover, pour éliminer les œillères qu’ils pourraient avoir et leur permettre de se poser des questions, il faut revenir à l’essentiel en se rappelant que l’on a défini nos comportements d’adultes en tant qu’enfants. Nous savons que les enfants apprennent en bougeant, en jouant et en interagissant avec les autres et avec les matières concrètes et réelles de leur environnement. Lorsque les enfants ne sont pas autorisés à bouger, leur curiosité, intérêt et désir d'apprendre leur devient moins accessible. Les enfants en bonne santé bougent. Il y a quelque chose dans le fait de bouger les muscles du corps qui active le cerveau, initie des réseaux neuronaux et aide à entretenir l'apprentissage véritable, intégré. Les enfants bougent constamment et « miment ». Ils ressentent l'importance de répéter des choses, particulièrement des enchaînements de séquences. De plus les “neurones miroirs”, découvert par le professeur Giacomo Rizzolatti, chercheur et enseignant en physiologie à l'université de Parme accentue la notion d’apprentissage par le mouvement (de soi-même, ou des autres) Donc, lorsqu'en classe on insiste pour que les enfants restent assis, droits comme des piquets, sans bouger pour bien écouter, on ne leur rend vraiment pas service et on empêche un bon nombre de véritables apprentissages d'avoir lieu.

En fait nous ne grandissons pas. Nous apprenons juste à nous comporter en public.

- Bryan White 

Dans notre culture, nous soutenons l'idée que l'apprentissage est un acte mental. C'est une erreur car pour réaliser complètement un processus d'apprentissage, nous avons besoin de bouger. Une personne peut mémoriser beaucoup d'informations, mais rien ne sera vraiment appris, ne sera réalisé tant que l’apprenant n'aura pas exploré comment l'appliquer avec et au travers de sa physiologie propre. Penser signifie remuer des idées jusqu'à ce qu'on se sente à l'aise avec nos conclusions. Tout apprentissage doit avoir des associations dans le corps. Pour vraiment apprendre quelque chose et bien apprendre, nous devons le ressentir dans nos muscles, dans chacune de nos cellules.

Prenez donc le temps de vous reconnecter avec votre enfant intérieur afin de raviver la flamme de la créativité. Si vous avez des enfants, un raid dans leur boîte à jouet ou dans leur placard. Autrement, faites une excursion dans un magasin de jouet et simplement promenez-vous. Prenez en main les jouets et regardez-les vraiment. Vérifiez leurs caractéristiques et découvrez leur fonctionnement. Quelle métaphore pouvez-vous créer qui s’intégrerait dans le thème de votre formation. Comment pouvez-vous les intégrer ou les utiliser comme récompense dans vos formations. Choisissez des objets qui amèneront les participants à vos formations à penser, planifier, organiser, développer, expérimenter ou à élaborer des stratégies. La clef pour faire votre sélection et pour générer de nouvelles idées est de le faire en s’amusant.

Les personnes qui ont du plaisir et qui s’amusent sont généralement plus satisfaites par leur travail et bien plus productives. Comme les enfants qui apprennent en jouant et s’amusant, les adultes peuvent aussi le faire (et comme tout adulte est passé par le stade d’enfant, il a cette compétence). L’apprentissage n’a pas besoin d’être rébarbatif, grisâtre ou ennuyant.  

(Petit jeu pour les férus d’orthographe. Trouvez dans mes articles le maximum de fautes de grammaire ou d’orthographe et partagez avec les autres votre résultat. J’offre au vainqueur une place dans une de mes prochaines formations.)

Voici donc quelques stratégies prouvées pour rendre vos présentations et vos formations plus engageantes et amusantes.

Prenez soin de vos visuels

Les représentations visuelles peuvent être très utiles pour organiser et mettre en avant les concepts clefs de n’importe quel concept, n’importe quel problème. Elles sont très utiles pour renforcer l’apprentissage et augmenter la mémorisation, tout particulièrement pour les apprenant visuel. Remplacez toujours, ce qui pourrait être un long chapitre explicatif ou un dia rempli de texte par une image approprié et impressionnante, même si cela vous prendra quelques efforts. C’est important, car, comme je l’écrivais dans mon article précédant sur comment rendre votre message permanent, un message visuel augmente considérablement les chances que votre message soit gravé à long terme dans la mémoire des apprenants.

Utilisez les cartes mentales (ou carte heuristique - mindmap)

Souvent appelé carte des idées, carte cognitive, le mind mapping développé par Tony Buzan est une manière graphique d’organiser ces idées.

Une carte heuristique se crée en plaçant le thème central au milieu d’une page (d’un flip chart) puis en ajoutant des branches pour chaque mots / idées / concept que vous choisissez de développer. Cette structure irradie dans toutes les directions en portant les idées principales sous forme de dessins et de mots-clés. Ces branches irradient à leur tour vers des idées secondaires, en image et mot-clé, etc.

Cette façon de procéder reflète particulièrement bien le fonctionnement cérébral et permet donc une bien meilleur intégration des idées. Pour utiliser ce concept d’une façon ludique, vous pouvez demander aux participants d’utiliser des image découpées dans des magazines, ou leur demander de dessiner leurs idées.

Utilisez des jeux et des activités 

Les jeux sont des expériences structurés qui demande une interaction de l’apprenant (du participant), il fonctionne mieux avec un certain degré de compétitivité, des règles ou des lignes directrices, un limite de temps définie et un but précis (connu ou pas des participants dans sa totalité). Si le bon jeu est choisi, les apprentissages peuvent être multiples. Si votre but est d’améliorer la cohésion d’une équipe, une activité qui ne donnera pas que un ou deux gagnant est recommandée.

Brainstorming ou tempête mentale

Dans le brainstorming, les participants forme des groupes de 6 à 8 personnes pour chercher des solutions à une problématique. Il existe de nombreux dérivé de la tempête d’idée. Une des clef pour un brainstorming efficace est de mettre le jugement de côté et de bien laisser la créativité s’exprimer. Tout les participants expriment des idées en relation avec le sujet et une (voir plusieurs personnes) note celles-ci. Après un temps défini, les idées sont classées et misent en ordre de priorité. La compétition, une limite temporel, une récompense et un but spécifique peuvent rendre l’exercice encore plus ludique.

 

Ces quelques activités peuvent déjà rendre vos formations bien plus engageantes et je partagerais avec vous dans un prochain article d’autre technique pour diversifié encore plus votre façon d’enseigner.

 

J'espère que vous avez apprécié la lecture de ce billet. Dans l'affirmative, pensez à cliquer sur « Like » et à le partager avec d'autres qui peuvent le juger utile.

J'apprécierais aussi que vous preniez une minute pour commenter cet article. C'est le meilleur encouragement pour moi de continuer à écrire et de partager les connaissances que j'ai cumulées ces dernières années.

 

 

 

Log in

create an account