Quelles barrières y a-t-il entre vous et vos objectifs?

La vraie résistance dépend de vous et est généralement interne. Si la perception de votre propre valeur personnelle est basse, vous ne serrez jamais assez motivé pour dépasser, éliminer la résistance, le mur qui vous sépare de vos rêves.

Si vous êtes comme la plupart des gens, il semble qu’il y a toujours mystérieusement quelque chose qui se mets entre vous et vos rêves. Disons que vous avez toujours voulu écrire un livre, mais que vous n’avez jamais vraiment pu commencer. La raison est que quelque soit ce qui apparait sur votre chemin – comme ranger votre armoire, lire vos e-mails, faire des téléphones, regarder la télévision, recevoir des amis – cette chose à plus de valeur dans le moment présent que le livre que vous avez envie d’écrire. Pensez à ça un instant. Faire tous ces téléphone (que vous auriez du faire il y a longtemps) à plus de valeur immédiate pour vous que ce livre qui pourrait potentiellement toucher la vie de milliers de personnes. N’est-ce pas ridicule !?

Combien de choses laissez-vous se mettre sur votre chemin,

formant une résistance qui vous empêche d’être qui vous êtes vraiment supposé être? Car au fond, à un certain niveau, ce que votre voix intérieure est en train de vous dire, c’est que ces téléphones, ces rangements (nécessaire ?), sont plus important que de vous asseoir et de commencer à écrire votre livre – plus important que d’être qui vous êtes supposé être.

Quand vous regardez réellement ce qu’est la procrastination (le fait de remettre à plus tard les choses « importantes »). La première chose que vous coûtes cette voix intérieure, ce petit diable, c’est votre confiance en vous.

Ayant travaillé avec des centaines de personnes durant ces dernières années, j’ai remarqué que le schéma se ressemble généralement et que les problèmes d’effectivités et d’efficacités se résument souvent à un problème de confiance en soi. Confiance qui a été détruite peu à peu, à force de tergiversation et de procrastination.

Chaque fois que vous laissez cette petite voix intérieure justifier votre immobilité, vos autres actions (c’est important, c’est nécessaire, il faut vraiment que je fasse cela,…), votre confiance en vous en prend un coup et vous devenez de moins en moins confiant face aux tâches qui vous permettraient de réaliser votre vie, vos rêves.

Si votre confiance en vous est faible, alors vos résistances seront plus grandes et vous n’accomplirez jamais les choses qui vous permettront d’être qui vous voulez être vraiment. Et ceci étant un cercle vicieux, le fait de ne pas accomplir les choses qui vous permettraient d’être vraiment vous même vous fait perdre de plus en plus de confiance en vous et vos possibilités.

Souvent les gens viennent me voir ou décident de participer à un de mes séminaires quand leur confiance a atteint le fond du trou. Des fois, il n’en on même pas conscience et c’est lorsque qu’ils reçoivent les outils, mais surtout qu’ils apprennent à les utiliser que leurs projets enfouis ressortent.

 

Si vous êtes frustré aujourd’hui de n’avoir pas encore pu atteindre certains de vos objectifs, imaginez cette frustration plus tard lorsque vous aurez 40, 50, 60 voir même 80 ans et que vous penserez : «  Comment cela ce fait que je n’ai pas fais cela . Pourquoi n’ai-je pas fais cela. J’aurais du le faire. C’est trop tard maintenant et je n’ai plus le temps de le faire » (Pour votre information il n’est jamais trop tard pour le faire…) Comment vous sentiriez-vous, quels seraient vos sentiments. Est-ce que l’échec n’en serait pas encore plus grand ? Gardez cela en tête…

La répétition crée un conditionnement. En régulièrement, restant au travail tard, devant faire de nombreux téléphones, allant à l’apéro avec les amis plutôt que de passer du temps à la maison avec la famille et votre conjoint, vous êtes en train de conditionner et de créer une résistance, un blocage à la construction d’une relation exceptionnelle avec vos proches et celui (celle) que vous aimez. (bon je vais avoir maintenant sur le dos tous les hommes à qui vous allez faire suivre ce mail…).

Comment cela ce fait ?

Plus vous répéterez le scénario dans lequel vous passez du temps avec vos amis et prenez le dernier pour la route, plus vous rajouterez de valeur à cette expérience immédiatement gratifiante. Il deviendra de plus en plus important pour vous de développer cette gratification immédiate (que ce soit dans votre couple, dans votre travail,… pour toutes les choses dans votre vie) que de prendre le temps de développer cette relation dont vous rêvez avec votre famille et la personne qui vous est chère, celle que vous désirez vraiment avoir à long terme. Vous êtes en fait en train de vous conditionner à mettre plus de valeur sur ces autres choses que sur vos rêves.

Il est vrai que les choses qui (se dressent) sont devant vous sont bien plus tentantes sur le moment, mais vous laissez ces choses prendre le dessus sur ce que vous pourriez obtenir à long terme. Pourquoi ? Simplement parce que votre voix intérieure est en train de vous convaincre (est-ce dire vaincre le con !!) que vous le méritez bien ce moment de plaisir, maintenant et que de toute façon vous aurez le temps de vous occuper de cette autre chose (merde c’est qu’en même vos rêves) plus tard…puis en fait, de toute façon vous n’en serez même pas capable.

J’aime bien utiliser l’exemple que Fred, le fondateur de plusieurs compagnies spécialisées dans la perte de poids au Etats-Unis, raconte. Un jour, il était en train de proposer à une de ses clientes potentiels qui avait de gros problème de santé dû à son surpoids, son programme « de perte de poids » qui comprenait une routine simple avec un régime, de l’exercice et un style de vie plus sain. C’était d’ailleurs pour lui très clair que si cette dame ne faisait rien rapidement pour améliorer sa santé, son espérance de vie était quasi inexistante.

Pourtant, elle lui répondit que le 450$ par mois que coutait le programme était bien trop cher et qu’elle ne pouvait se le permettre. Avec un soupir, Fred alors lui demanda de regarder la joli Mercedes décapotable qui était sur le parking juste dehors et lui demanda : « Est-ce que vous aimeriez avoir cette voiture ? » La dame sourit et lui répondit : « bien sûr…mais » Fred l’interrompit et lui demanda combien pensait-elle que cette voiture pouvait couter. Elle l’estima à 80'000 / 90'000$. Il lui répondit que c’était une bonne estimation et lui dit : « Si je vous disais que vous pouvez avoir cette voiture pour 6'000$, l’achèteriez-vous ? » Elle rigola et sa réponse fut immédiate : « En un claquement de doigt » Fred redevint très sérieux et regarda la dame droit dans les yeux en lui disant : « Vous seriez prêtes à payer 6000$ pour roulez avec cette belle Mercedes, maintenant, mais vous n’êtes pas prête à payer 450$ pour retrouver une vie meilleure pour vous, c’est ce que vous êtes en train de me dire ? »

Bien sûr la dame investit pour finir dans le programme et retrouva une vitalité qu’elle n’aurait jamais imaginée. Ce que Fred ne savait que trop bien, c’est que la plupart des gens donnent moins de valeur à eux-mêmes et leur futur qu’à ce qu’ils peuvent obtenir immédiatement. Une gratification instantanée vous fait vous sentir mieux tout de suite !!

Une fameuse étude de Stanford à d'ailleurs mis en évidence ce comportement chez des jeunes enfants.

Imaginez que je mette un sac plein d’argent devant vous, disons CHF 10'000.- et que je vous dise que vous pouvez l’avoir immédiatement, ou que je vous donne CHF 15'000.- dans six mois si, 5 fois par semaine vous allez au fitness pour une heure et que vous commencez à faire un peu plus attention à ce que vous mangez. Que feriez-vous ? Ces CHF 10'000.- sont bien tentant n’est-ce pas et la plupart choisirait cette option plutôt que de recevoir plus d’argent et en plus d’être en meilleur forme. Pourquoi pensez-vous ? Si votre estime de vous même est basse, vous allez faire le nécessaire pour l’augmenter le plus rapidement possible. C’est comme cela que les barrières se forment, que les résistances apparaissent. C’est d’ailleurs aussi dur pour moi et je choisirais peut-être les CHF 10'000.-. Pourquoi ? Simplement parce que je me sentirais bien de suite ! Mais si mon estime personnel était un peu plus grande, je me dirais : «  Non, je vais choisir les CHF 15'000 car j’aurais en plus dix ans de vie en plus » Cela demande une plus grande estime de soi, pour choisir cette option.

Cela ne veut pas dire que si vous n’avez pas une haute estime de vous même, que tout est foutu pour vous. Cela veut juste dire…que si vous pouvez développer la compétence de prendre du recul sur vous-même, de vous voir objectivement and de pouvoir vous dire : «  Woaw, je suis en train de me dévaloriser ! C’est ce qui cause une résistance ! » Vous êtes alors en train de commencer à gagner le jeu. Vous commencez à prendre en main cette voix intérieure, à en prendre le contrôle. Vous pouvez donc maintenant à nouveau voir le chemin vous menant à vos rêves et à la vie que vous désirez.

A votre succès.

 

J'espère que vous avez apprécié la lecture de ce billet. Dans l'affirmative, pensez à cliquer sur « Like » et à le partager avec d'autres qui peuvent le juger utile.

J'apprécierais aussi que vous preniez une minute pour commenter cet article. C'est le meilleur encouragement pour moi de continuer à écrire et de partager les connaissances que j'ai cumulées ces dernières années.

 

 

 

Log in

create an account